Nous, petit réseau de punaises, sommes des déçus de la presse tout-venant.

La communication a gagné au détriment de l’analyse et de l’esprit critique.

Nous sommes plusieurs à partager des centres d’intérêts différents sur cette plateforme commune.

Ce que nous vous proposons ici, c’est un choix subjectif d’articles qui se donnent la peine d’analyser les faits, leurs origines, leur sens, leurs conséquences.

Les opinions éclairées et documentées ont aussi leur place ici.

À l’origine de ce projet il y a Chantal Istace et Ana María Primo.

Se sont déjà joints à elles Xtophe, Zoltán, Amaury, Tichotte, Marievh, Arnaud, Benoît, Aliette, Rudy, Cristal, Claire, Pierre, Isidore Poireau, Nils.

D’autres éditeurs suivront.

« The more we share, the more we have. »
Leonard Nimoy

Suivez-nous également sur Facebook, Twitter, Feedly, Flipboard, Telegram et Mastodon.

En guise de bios

Tichotte : « Gardien du Réal de Madrid durant trois ans, j’ai subi un accident de voiture qui a stoppé net ma carrière de footballeur. Durant un an, j’ai passé ma vie entre désespoir, opérations et séances de kiné. Cet accident a changé ma destinée. Je suis devenu chanteur à femmes. J’ai connu le succès durant 20 ans et ce au niveau mondial. Je vis aujourd’hui entre Miami et Potès en Espagne. J’observe le monde et punaise mes impressions sur ce blog fait par deux femmes aussi dures qu’une résolution de l’ONU. »

Ana : « Oliver Sacks écrivait en février 2015, en apprenant que son cancer avait métastasé au-delà de toute guérison: ‘Je n’ai plus de temps pour quoi que ce soit qui ne soit essentiel. Je dois me concentrer sur moi, mon travail et mes amis. Je ne regarderai plus le JT tous les soirs. Je n’accorderai plus aucune attention à la politique ni au réchauffement climatique. Ce n’est pas de l’indifférence, c’est du détachement. Je n’ai pas perdu mon intérêt pour le Moyen-Orient, le réchauffement climatique ou les inégalités croissantes, mais ce ne sont plus mes affaires: ces questions appartiennent à l’avenir.’

Si, contrairement à Sacks décédé le 30 août, je suis bien vivante, je partage néanmoins son appréciation de l’actualité. Chantal est l’irrémédiable passionnée; moi je fais partie de l’aventure, comme l’autre, pour l’essence. »

Contact : hello@lespunaises.info