L’Arabie saoudite peut-elle être notre alliée?


alliée

La Turquie a-t-elle encore sa place dans l’Otan ? Quel est l’intérêt d’intervenir dans la lutte entre sunnites et chiites ? L’UE doit réfléchir – sans les États-Unis – à l’heure où la stratégie est de plus en plus émotionnelle.


Que Daech doive être détruit et Bachar al-Assad disparaître du paysage géopolitique au Moyen-Orient, qui en doute encore ? Pour Daech, le problème n’est pas son élimination mais comment empêcher sa renaissance dans une autre région – en Afrique par exemple – et neutraliser le terrorisme qu’il a exporté dans de nombreux pays, dont le nôtre. Pour le leader syrien, ce n’est pas son départ qui pose problème mais son remplacement. Le slogan « Le peuple syrien doit lui-même décider de son sort » fait sourire car ce peuple, aujourd’hui, est un rassemblement hétéroclite de clans rebelles qui souhaitent tous la disparition du dictateur de Damas mais sont et seraient bien en peine d’élaborer une solution acceptable pour tous dans ce chaudron qu’est devenu le Proche-Orient soumis à tellement de pressions contradictoires.

Il est bien difficile de prévoir le nombre d’années qui seront nécessaires pour apaiser cette région dont la déstabilisation (la plus récente) a débuté il y a un siècle avec les accords franco-anglais Sykes-Picot (1916) qui fixaient des frontières étatiques à des morceaux de l’empire ottoman et favorisaient surtout les intérêts des puissances coloniales occidentales. Ces nouveaux États, au cours d’un XXe siècle marqué par deux guerres mondiales, la fin de la suprématie européenne et de la colonisation, sont devenus peu ou prou des dictatures civiles et/ou religieuses. Celles-ci ont toutes reçu, à un moment donné, le soutien très intéressé des États occidentaux car le pétrole et la vente d’armements ont servi et servent encore à justifier les stratégies suivies.
La suite ici : L’Arabie saoudite peut-elle être notre alliée? (OPINION) – La Libre

19.05.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.