2018 en revue : janvier, racisme décomplexé en Europe


racisme

 

 

Toute société construit une hiérarchisation sociale où certains groupes sont stigmatisés, racialisés. Ces groupes changent, parfois, avec le temps mais la rhétorique reste stable : dans les années ‘20, les Juifs étaient qualifiés de profiteurs ; dans les années ‘60, ce seront les Italiens taxés de venir chez nous pour toucher la “moutouelle” ; puis, ce seront les Marocains  ; et aujourd’hui ce sont les Africains et les réfugiés qui sont accusés, à tort, de mettre en péril notre système social.

 


Le président de la N-VA, (parti nationaliste flamand), Bart De Wever, dans une carte blanche publiée le 24 janvier 2018 dans le quotidien De Morgen, estime qu’ouvrir les frontières aux migrants comme le préconise, selon lui, la gauche, mettra inévitablement la Sécurité sociale belge en péril. Le chef de file des nationalistes flamands entend alors réagir à la situation au parc Maximilien à Bruxelles, où aboutissent des migrants souhaitant rejoindre la Grande-Bretagne.

Ce lien n’est en aucun cas démontré. Mieux : les déclarations de Bart de Wever vont même à contrecourant de ce que disent les études. La Banque nationale de Belgique a conclu dans un rapport de 2016 que les étrangers contribuent à la croissance économique, ils ne représentent absolument pas un coût pour l’économie belge. Notre centre de recherche, le GERME a, lui, montré que bien sûr, les réfugiés coûtent à l’État lorsqu’ils reçoivent le revenu d’intégration sociale au moment de l’acquisition de leur statut de séjour.

En revanche, la Belgique n’a pas payé leur scolarité puisqu’ils se sont formés dans leur pays d’origine et dès qu’ils travaillent et, pour certains se lancent dans une activité d’indépendant, les réfugiés contribuent à la croissance économique du pays et à l’accroissement du budget public et de la sécurité sociale. Les étrangers ou réfugiés ne mettent donc pas en danger notre système social ; ils contribuent même à en assurer son avenir.

La suite ici  : 2018 en revue : janvier, racisme décomplexé en Europe

31.12.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.