À chaque course, vous faites perdre de l’argent à Uber






Uber pourra-t-elle un jour gagner de l’argent? L’une des solutions consisterait à maintenir ses prix au plus bas le temps qu’il faudra pour disqualifier la concurrence afin d’atteindre une situation quasi monopolistique. Rien de tel pour contrôler les prix du marché




Les récents résultats financiers d’Uber ont beau être impressionnants, ils ne le sont pas pour les bonnes raisons. Au second trimestre 2019, l’entreprise de VTC a enregistré une perte de 5,2 milliards de dollars (près de 4,6 milliards d’euros).

Ce trou de taille était attendu à la suite de l’introduction en bourse de l’entreprise au mois de mai, laquelle a entraîné des rémunérations en actions à hauteur de 3,9 milliards. Sans cet événement, ses pertes s’élèvent tout de même à 1,3 milliard de dollars: une somme colossale, d’autant plus qu’elle est à cumuler avec le milliard qui s’était déjà envolé au trimestre précédent.

Ces chiffres donnent l’occasion de rappeler à quel point le modèle économique d’Uber repose sur une aberration. En théorie, son avantage consiste à réduire les coûts du personnel qui assure les courses en son nom, puisque l’entreprise ne le salarie pas. Point de rémunération minimum à débourser ni d’avantages sociaux à assurer pour la société qui reporte les charges sur les personnes qu’elle fait travailler.

La suite ici : À chaque course, vous faites perdre de l’argent à Uber

15.08.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.