Affaire Benzema: l’impasse identitaire



La bataille culturelle et idéologique lancée par les identitaristes a envahi le champ du politique, bien au-delà des frontières de l’extrême droite.

La pure logique sportive a été rattrapée par le prisme de l’identité, qui s’impose comme grille d’analyse générale et exclusive de la société.

Le sport en général et le football en particulier ne constituent pas des mondes coupés du monde. Non seulement, ils s’inscrivent pleinement dans le cadre imposé par la société du spectacle et les lois du marché, mais ils n’échappent pas aux batailles idéologiques qui traversent l’ordre politique. Ainsi, il y a, à travers l’affaire « Benzema », une remarquable illustration du piège ou de l’impasse identitaire. D’un côté, il y a une part de cynisme et d’irresponsabilité dans l’attitude d’un sportif, qui n’hésite pas à mobiliser le seul argument du racisme pour expliquer sa non-sélection. De l’autre, il y a un déni de réalité de la part des élites médiatico-politiques à (vouloir) ne pas voir le poids du discours raciste qui a pesé dans la décision (non raciste) de ne pas le sélectionner.

La suite ici : Affaire Benzema : l’impasse identitaire | IRIS

8 06 16

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.