Amnesty International fustige la prolifération des discours haineux


discours haineux

« Les notions de dignité humaine et d’égalité, l’idée même de famille humaine ont été attaquées de façon violente et incessante dans des discours remplis d’accusations instillant la peur et désignant des boucs émissaires, propagés par ceux qui cherchaient à prendre le pouvoir ou à le conserver à tout prix. »


C’est un cri d’alarme à l’échelle de la planète. Rarement un rapport annuel d’Amnesty International aura été aussi sombre, porteur de tensions, d’exclusions et de toutes les violences. Des dirigeants du monde entier, comme Donald Trump aux États-Unis, propagent des discours de haine « diabolisant » certains groupes, une rhétorique « toxique » qui rend le monde plus dangereux, s’alarme l’organisation non gouvernementale (ONG) qui craint ce qu’elle appelle un « effet domino ».

Mais ce rapport témoigne surtout, au fil de ses 504 pages, de l’impact dévastateur des discours de rejet et de peur prononcés par les hommes politiques. Des paroles qui se sont multipliées favorisant le repli identitaire et développant une rhétorique cynique du « nous contre eux » à un niveau, souligne le document, qui n’est pas loin de rappeler les années 1930.
La suite ici : Amnesty International fustige la prolifération des discours haineux

23.02.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.