Analyse après le Brexit: « Le Royaume-Uni est en position de force pour négocier »


après le Brexit

« Le Royaume-Uni est quand même dans une position de force parce qu’on a besoin de lui pour la défense, pour les relations transatlantiques, parce que les relations économiques sont extrêmement importantes,… Donc on doit faire un divorce par consentement mutuel, on ne peut pas se permettre de claquer la porte. »


Marianne Dony, la directrice de l’Institut d’études européennes de l’ULB, était invitée ce vendredi matin sur La Première pour commenter le vote britannique en faveur du Brexit.

Marianne Dony n’est pas étonnée par le résultat du référendum de ce jeudi en Grande-Bretagne et fait un parallèle avec les référendum français et néerlandais de 2005 : « J’avais senti pendant la campagne que les arguments irrationnels avaient clairement pris le dessus par rapport aux arguments rationnels. Par ailleurs, il y a dix ans, il y avait eu les votes aux Pays-Bas et en France sur le traité constitutionnel, et c’est exactement les mêmes thèmes qui sont revenus dix ans plus tard« .

La suite ici : Analyse après le Brexit: « Le Royaume-Uni est en position de force pour négocier »

24 06 16

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.