Andalousie : l’extrême droite exige une alliance aux frais des femmes


femmes

 

En échange d’une entente avec le Parti populaire et Ciudadanos, qui permettrait aux conservateurs de prendre le pouvoir dans la région, la formation Vox réclame le retrait de mesures contre les violences sexistes. «Il faut en finir avec le politiquement correct dans ce domaine», a martelé le leader de Vox en Andalousie, cet ancien juge réputé pour ses verdicts contre ce qu’il appelle, pêle-mêle, «le féminisme radical», «la dictature des femelles», ou le «jihadisme de genre».

 

 


Enivrée par son score inespéré aux législatives andalouses de décembre (396 000 voix, soit 11 % des suffrages), la formation d’extrême droite Vox exerce un chantage sur les deux autres formations de droite, l’historique Parti populaire et le nouveau venu libéral, Ciudadanos : pas question de compter sur notre soutien si vous n’acceptez pas de modifier la législation sur les violences faites aux femmes. Le mouvement radical emmené par l’ultranationaliste Santiago Abascal – en outre ouvertement xénophobe et antiféministe – veut revenir sur la jurisprudence favorable aux femmes en vigueur depuis une quinzaine d’années.

Si le Parti populaire et Ciudadanos n’accèdent pas à ses injonctions, Vox est prêt à rompre l’entente embryonnaire qui se dessine en Andalousie, la région la plus peuplée d’Espagne. Or, les douze sièges qu’il a remportés sont indispensables à une coalition majoritaire de droite dont la vocation est d’en finir avec trente-six ans d’hégémonie socialiste. Pour la première fois depuis la fin de la dictature franquiste, une formation d’extrême droite obtient une représentation dans un Parlement espagnol – outre les Cortes, la Chambre basse nationale à Madrid, chacune des 17 régions dispose d’un hémicycle propre, une des prérogatives faisant de l’Espagne un des pays les plus décentralisés d’Europe.

La suite icihttps://www.liberation.fr/planete/2019/01/06/andalousie-l-extreme-droite-exige-une-alliance-aux-frais-des-femmes_1701352

8.01.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.