Antisémitisme: « La décision de Trump sur Jérusalem encourage le passage à l’acte »


passage à l'acte

« La décision de Trump encourage le passage à l’acte et la prise de parole. Les antisémites parlent et agissent parce qu’ils trouvent, dans ces déclarations, l’argument qui les légitime à leurs propres yeux. Ce n’est pas un antisémitisme nouveau qui se fabriquerait par hasard : il était déjà là, dans les consciences, et il se déploie parce qu’il y a un contexte qui le favorise. Je pense cependant que ces actes antisémites pourraient surgir n’importe où. »


Depuis la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par Donald Trump, plusieurs actes antisémites ont eu lieu en Suède et en Allemagne. En Suède, des manifestants brandissant des drapeaux palestiniens ont appelé à « l’intifada de Malmö », certains menaçant d’ »égorger les juifs au couteau », tandis qu’une synagogue a été la cible d’une attaque aux cocktails Molotov à Göteborg, rapporte « le Monde ». A Berlin, 1.200 personnes ont manifesté contre cette décision, brûlant des drapeaux israéliens au pied de la porte de Brandebourg, devant l’ambassade des Etats-Unis. Certains ont scandé des slogans comme « morts aux juifs » et un manifestant a fait un salut nazi, selon Franceinfo. Des débordements condamnés par ces deux pays.

Peut-on parler de regain de la violence antisémite en Europe après la décision du président américain ? Le sociologue Michel Wieviorka a répondu à nos questions. Interview.


La suite ici : Antisémitisme : « La décision de Trump sur Jérusalem encourage le passage à l’acte »

28.12.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.