Archives: comment le Web devient patrimoine


Archives

Un des enjeux de l’archivage du Web dans les années à venir pourrait être aussi d’échapper aux tentatives de capitalisation par des grands groupes de la communication qui sont devenus à part entière des acteurs de la patrimonialisation numérique, à l’instar de Facebook et Twitter, et de préserver une capacité de révision tout en empêchant le révisionnisme.


Faire une sauvegarde de l’histoire de l’Internet au Canada pour la protéger de Trump » titrait TechCrunch le 8 décembre 2016, après l’annonce du fondateur d’Internet Archive, Brewster Kahle, d’accélérer le mouvement de duplication de l’énorme fonds d’archives du Web de la fondation pour en héberger une copie au Canada.

Avec 284 milliards de pages web archivées depuis 1996 – notamment les sites des campagnes présidentielles de Trump de 2008 et 2012, mais aussi quantité d’archives audiovisuelles – les fonds d’Internet Archive regorgent de contenus politiques qui peuvent en faire un outil d’investigation précieux pour les journalistes, les chercheurs et plus généralement la société civile, alors que les campagnes et la communication politiques se jouent aussi – et de plus en plus – sur la Toile.
La suite ici : Archives : comment le Web devient patrimoine

1.05.17

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.