Au-delà des records de chaleur, le climat risque de s’emballer


risque

 

Le risque d’un emballement est bien réel. On peut imaginer qu’à un moment donné, à force d’abîmer la biodiversité, de réchauffer l’atmosphère, les écosystèmes ne s’adaptent plus et ne remplissent plus leurs fonctions. Il n’est alors pas exclu que nous passions, dans le futur, différents seuils d’emballement. »

 

 


Depuis que l’on mesure la température, jamais sa moyenne annuelle n’a été aussi élevée en France. À l’échelle mondiale, les quatre dernières années sont les plus chaudes jamais enregistrées. La concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère fait peser le risque de franchir un seuil d’emballement du climat. L’année 2018 est la plus chaude jamais mesurée en France métropolitaine. La moyenne annuelle des températures de l’Hexagone s’est élevée à 13,9 °C, du jamais vu depuis les premières mesures météorologiques recueillies en 1900. C’est 1,4 °C au-dessus des moyennes de la période de référence 1981-2010. Les précédents records avaient été enregistrés en 2014 (+ 1,2 °C) et en 2011 (+1,1 °C).

D’après les mesures de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), institution spécialisée des Nations unies, les gaz à effet de serre atteignent des records de concentration dans l’atmosphère terrestre. Or, l’intensification de l’effet de serre, due aux émissions humaines de gaz à effet de serre (GES), constitue la force motrice principale du changement climatique observé depuis un demi-siècle.

Les conséquences de ce réchauffement planétaire sont «lourdes, innombrables et inégalement réparties à travers les régions du monde, explique Hervé le Treut. Les grandes calottes glaciaires groenlandaises et antarctiques fondent et provoquent une élévation du niveau des mers. Les équilibres écosystémiques sont très perturbés. Les vagues de chaleur, les sécheresses et les précipitations sont plus fréquentes et extrêmes, tout comme le risque de voir des évènements météorologiques puissants se produire».

La suite ici  : Au-delà des records de chaleur, le climat risque de s’emballer

9.01.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.