Autocensure des médias belges: pas de quoi fouetter un chat



Les médias belges se sont imposé un blackout partiel sur les opérations policières à Bruxelles de ce dimanche soir, au moment où les internautes inondaient Twitter de photos de chat. Mais ils réfutent l’idée d’avoir été aux ordres de leur gouvernement.

Et soudain, Bruxelles désertée fut prise d’assaut par des chatons. Dimanche soir, en plein état d’alerte, tandis que la police belge procédait à 19 perquisitions et interpellait 16 personnes dans le cadre d’un vaste coup de filet antiterroriste, les autorités réclamaient de la retenue aux graphomanes férus d’actualité qui peuplent les réseaux sociaux.

La suite ici : Autocensure des médias belges : pas de quoi fouetter un chat – L’actu Médias / Net – Télérama.fr

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.