Aux États-Unis, être une femme, bientôt une maladie?


femme

Si la réforme de la santé voulue par Trump est votée par le Sénat, être une femme victime de violences conjugales, de viol ou même juste être enceinte, pourrait devenir une condition permettant de se voir refuser une assurance maladie. Ceci n’est pas une fiction. 


Les sociétés privées d’assurance maladie ont des listes de « conditions préexistantes » qui excluent certaines personnes, du fait de ces « conditions », de l’accès à une assurance (ou bien, ces personnes peuvent y avoir accès, mais en payant beaucoup plus cher, ce qui revient, le plus souvent à leur refuser de manière indirecte).

L’Obamacare avait interdit aux assureurs de refuser des contrats à des personnes ayant des « conditions préexistantes », mais la réforme de Trump laisse le choix à chaque État de lever ou non l’interdiction de discriminer les citoyens en fonction de leur dossier médical.
La suite ici : Aux Etats-Unis, être une femme, bientôt une maladie ? | Journaleuse

24.05.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.