Baisse des taux de la Fed : une décision confuse et risquée






Sous la pression des marchés et de Donald Trump, la banque centrale américaine a réduit son taux directeur de 0,25 point. Un choix qui n’est pas sans risque pour l’économie mondiale.



La dernière fois que la Réserve fédérale (Fed) avait baissé ses taux directeurs, c’était le 16 décembre 2008. La crise financière battait son plein : les Etats-Unis étaient en déflation et le PIB avait chuté de 6,2 %. Il avait fallu attendre sept ans pour que le loyer de l’argent, après avoir été ramené à zéro, reparte à la hausse. En le baissant de nouveau, mercredi 31 juillet, la banque centrale américaine referme une parenthèse de normalisation de sa politique monétaire de seulement quarante-trois mois. Une décision qui entretient davantage les doutes qu’elle ne résout les problèmes.

Cette baisse des taux vise à soutenir l’activité économique des Etats-Unis et à tenter de prolonger la plus longue période de croissance de leur histoire contemporaine. Pourquoi redonner du tonus à une économie qui n’en manque pas ? Le PIB des Etats-Unis a encore progressé de 2,1 % au deuxième trimestre, le taux de chômage est tombé à 3,7 %, la consommation, qui représente 70 % de l’activité aux Etats-Unis, est dynamique et les salaires progressent à un rythme honorable.

La suite ici : Baisse des taux de la Fed : une décision confuse et risquée

2.08.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.