Bayer-Monsanto, alchimie monstrueuse


Bayer

Le groupe allemand a mis, lundi, 55 milliards d’euros sur la table pour racheter l’américain et créer un mastodonte des pesticides et des semences encore plus puissant.

Certains le surnomment déjà « le mariage des affreux ». Le groupe allemand Bayer, connu pour fabriquer, entre autres, les très décriés pesticides « tueurs d’abeilles », convoite l’américain Monsanto, spécialiste des semences OGM, fabricant de l’herbicide Roundup et bête noire des écologistes. Pour parvenir à ses fins, Bayer s’est dit prêt, lundi, à faire un gros, un immense chèque : 62 milliards de dollars (55 milliards d’euros). Ce qui en ferait la plus grosse acquisition d’un groupe étranger par une entreprise allemande, loin devant celle de Chrysler par Daimler à la fin des années 90, pour 36 milliards de dollars. Et ce qui donnerait naissance à un mastodonte de l’agrochimie. Au détriment, accusent les ONG et associations paysannes, des producteurs et des citoyens.

La suite ici : (1) Bayer-Monsanto, alchimie monstrueuse – Libération

 

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.