Belgique. Un gouvernement de technocrates ?








On connaissait l’axiome de la N-VA : avec la Belgique si c’est possible, sans la Belgique s’il le faut. Voici celui de Joachim Koens : la démocratie si c’est possible, la technocratie s’il le faut. L’idée est tellement mauvaise qu’elle a des chances de se réaliser un jour.




 La formation fédérale est dans le brouillard. Et dans le brouillard certains perdent leur patience. Ainsi pour le candidat à la présidence du CD&V Joachim Coens, qui est aussi bourgmestre de Damme et directeur du port de Zeebrugge, il faut confier la gestion du pays à des experts. Des experts issus du monde académique, administratif et de l’entreprise. Comme en Italie, en pleine crise financière de 2011.

Cette proposition est beaucoup plus qu’une petite idée de comptoir. Elle révèle le rejet de la démocratie par une partie grandissante de l’élite économique et financière. Ce rejet se matérialise dans l’idée qu’il existerait des experts forcément neutres. Ceci implique que la politique relèverait de la gestion, comme de la gestion d’une entreprise. La conduite des affaires publique ne serait ni à gauche, ni a droite, elle serait bonne ou mauvaise, efficace ou inefficace, comme la gestion d’une entreprise.

C’est une très vieille idée, que l’on retrouve déjà chez Platon. Dans « La république » il place à la tête de la cité des savants, des philosophes rois. Chez Platon la démocratie est décrite comme un régime décadent et inefficace. Aujourd’hui, le patron du port de Zeebrugge, nous donne sa version. À la Mario Monti, en 2011 en Italie, soit un gouvernement qui a appliqué un programme d’austérité. Gouvernement au bilan discuté, puisqu’il a permis l’émergence de forces populistes les plus puissantes depuis la guerre.

La technocratie n’est donc pas neutre, elle cache une idéologie qui vise à consolider les pouvoirs dominants. C’est une idéologie inégalitaire et profondément antidémocratique qui ne dit pas son nom.

La suite ici : La démocratie si c’est possible, la technocratie s’il le faut

5.11.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.