Boat-people : pourquoi 2015 n’est pas 1979



On voudrait les oublier, mais ils ne nous quittent pas. Le drame des damnés de la mer et leurs naufrages à répétition se maintiennent obstinément parmi les premiers sujets de l’actualité. Pire, ils se doublent à présent d’un drame parallèle, celui des Rohingya, minorité musulmane rejetée par la Birmanie, qui dérivent sur des rafiots d’un autre âge en mer d’Andaman. Ceux-là, au moins, ne visent pas l’Europe.

La suite ici Boat-people : pourquoi 2015 n’est pas 1979.

Istacec

Mots clés :

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.