Bob Dylan, Knocking on Nobel’s door


Bob Dylan

À travers Dylan, c’est aussi la consécration d’un pan générationnel de l’histoire contre-culturelle américaine, dont les idéaux esthétiques et politiques ne cessent, ces jours-ci, de se déliter.


Le chanteur américain, icône de la contre-culture américaine des années 60, a été couronné du prix Nobel de littérature. Hissant son art à un nouveau sommet.

Ainsi donc, l’Académie suédoise a choisi de faire de Bob Dylan un Prix Nobel. Un bruit de fond maussade a suivi l’annonce, et peu d’écrivains français sollicités par Libération ont souhaité s’en réjouir. Ainsi d’Annie Ernaux, déplorant une « dissolution du littéraire, déjà effective et qui se trouve ainsi officialisée, consacrée », ou du poète Jacques Darras : « Ce prix est surprenant : il en dit plus sur l’état médiatique et politique dans lequel nous sommes que sur la poésie à proprement parler – même si je suis un fan absolu de Bob Dylan. »

La suite ici : (20+) Bob Dylan, Knocking on Nobel’s door – Culture / Next

15.10.16



Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.