Le Brexit annonce-t-il le retour de la faim outre-Manche?


outre-Manche

Avec la forte baisse de la livre sterling, par rapport à l’euro, se nourrir coûte de plus en plus cher aux Britanniques. Une tendance appelée à durer, craignent les auteurs. Depuis 2006, les importations de lait et de crème ont ainsi doublé. La faute à la moindre compétitivité des agriculteurs britanniques. Or, avec la sortie de l’UE, ces derniers verront en plus s’envoler les aides de la politique agricole commune (PAC). Lesquelles représentent un peu plus de la moitié de leurs revenus.


Lundi 17 juillet, les chercheurs des universités de Londres, Cardiff et du Sussex estiment que les consommateurs anglais -bien plus que les Écossais ou les Gallois- risquent de pâtir de l’isolationnisme alimentaire du royaume. Dans une étude de 88 pages, ils déplorent les conséquences de décennies d’absence de politique anglaise en la matière. Avec des retombées terribles en termes de sécurité d’approvisionnement. Le whisky (quand même !), les céréales du petit déjeuner, les produits laitiers et le … saumon mis à part, le Royaume-Uni doit impérativement importer massivement pour nourrir les sujets de la Reine.

Cela peut sembler évident pour le vin. Cela peut surprendre pour les viandes, dont le fameux bacon. La situation étant désastreuse pour les produits frais : le pays ne produit que 15% des fruits et 55% des légumes qu’il consomme. En 2015, le déficit alimentaire a dépassé les 20 milliards de livres (23 milliards d’euros): 10% du budget alimentaire annuel des Britanniques. « Un pays qui ne dispose que de trois à cinq jours de réserves alimentaires devant lui ne peut quitter sans risque l’Union européenne qui lui procure 31% de son alimentation. Et quiconque pense le contraire serait très mal informé », juge Tim Lang, spécialiste des relations entre alimentation et démocratie à l’université de Londres.
La suite ici : Le Brexit annonce-t-il le retour de la faim outre-Manche? – EURACTIV.fr

28.07.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.