Brexit: le casse-tête d’un nouveau report se profile pour l’UE





Jamais deux sans trois? Les Européens pourraient être à nouveau confrontés à l’épineuse question d’un report du Brexit, après les rebondissements de la crise politique à Londres.




Si un report est effectivement demandé par Londres, « il devra l’être pour une bonne raison » et approuvé à l’unanimité des 27 autres Etats membres de l’UE, a souligné jeudi la Commission européenne. Le prochain sommet européen est prévu les 17 et 18 octobre. Or le deuxième et dernier report en date s’était fait en avril au prix de difficiles tractations entre les 27. Une partie souhaitait une extension longue -début 2020 pour la chancelière Angela Merkel, report d’un an pour le président du Conseil européen Donald Tusk-, tandis que la France plaidait pour un report le plus court possible.

A l’origine, le Royaume-Uni devait quitter l’UE le 29 mars 2019. La prochaine présidente de la Commission, l’Allemande Ursula von der Leyen, avait affirmé en juillet être « prête » à un nouveau report de la date de sortie « si davantage de temps était nécessaire ». Elle doit prendre ses fonctions le 1er novembre.

« Le report pour le report, non. Si c’est pour tourner en rond, non », a-t-on indiqué de source européenne. « Si ça découle d’une nouvelle situation politique, comme des élections, un report peut être examiné (…) je pense que ce sera accordé », ajoute-t-on de même source. « Si c’est pour renégocier sur de nouvelles bases, qui rentrent dans les clous de l’UE, pourquoi pas? »

La suite ici  :Brexit: le casse-tête d’un nouveau report se profile pour l’UE

9.09.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.