Brexit: Les  négociations dans l’impasse



Le Royaume-Uni est de « mieux en mieux préparé » à une sortie de l’Union européenne sans accord sur la relation future entre les deux blocs, a déclaré dimanche le ministre britannique chargé de superviser les questions relatives au Brexit.  « Nous sommes de mieux en mieux préparés » à quitter l’UE avec une solution « à l’australienne », poursuit-il, en référence aux relations entre l’Australie et le bloc communautaire qui ne s’appuient sur aucun accord de libre-échange bilatéral étendu.


Les discussions ont viré à l’aigre après le sommet européen de jeudi, où les 27 ont exigé des concessions de Londres, tout en disant vouloir continuer pour parvenir à un accord de libre-échange avant l’année prochaine, quand les règles européennes cesseront de s’appliquer au Royaume-Uni.

Mais le Royaume-Uni lui a refusé net vendredi, faisant ressurgir le spectre d’une absence d’accord, synonyme de quotas et droits de douanes entre les 27 et Londres, qui refuserait l’accès aux eaux britanniques aux pêcheurs européens. « Il ne semble y avoir aucun progrès de la part de Bruxelles donc ce que nous leur disons, c’est: venez nous voir en cas de changement fondamental d’approche, sinon cela nous va très bien de parler des détails pratiques » d’une sortie sans accord commercial, a averti Boris Johnson à la télévision. « Nous devons nous préparer à un arrangement qui ressemble à ce qui a été conclu avec l’Australie ».

Le dirigeant conservateur, qui avait unilatéralement fait du Conseil européen une date-butoir, a répété qu’il est prêt à un « no deal » où les échanges sont régis par les règles moins favorables de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Bruxelles estime qu’un compromis pour un accord de libre-échange doit être trouvé d’ici à la fin du mois

Lors du sommet jeudi, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE ont demandé à ce que Londres fasse « le nécessaire pour rendre un accord possible », semblant durcir leur position par rapport aux échanges plus tôt dans la semaine entre Boris Johnson et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

La suite ici :Brexit: Bruxelles et Londres discuteront lundi du « format » de leurs négociations, dans l’impasse

20.10.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.