Brexit: Londres accuse l’UE de « mauvaise foi »


mauvaise foi

Le projet de sanctions de l’UE pour encadrer la période de transition après le Brexit est « peu judicieux » et « de mauvaise foi », a dénoncé  à Londres le ministre britannique chargé du Brexit David Davis, dans une déclaration à la virulence inhabituelle.


Le ministre britannique David Davis, chargé du Brexit, commentait un document dévoilé le 7 février par l’Union européenne, comportant un arsenal de sanctions pour « éviter un jeu déloyal » de la part de Londres durant la période de transition après le divorce. « Je ne pense pas que c’était faire montre de bonne foi que de publier ce document au langage franchement discourtois, impliquant qu’ils pourraient, dans les faits, arbitrairement mettre fin à la période de transition », a déclaré le ministre aux médias. « C’est de mauvaise foi et peu judicieux de publier ça. »

Le projet de texte fixant les règles imposées au Royaume-Uni pour la période de transition après sa sortie de l’UE, le 29 mars 2019, prévoit la possibilité de sanctions, notamment « un mécanisme permettant à l’Union de suspendre certains bénéfices pour le Royaume-Uni découlant de sa participation au marché unique« . Cette clause incluse sous forme de notule dans le projet d’accord a été ajoutée à l’occasion de la reprise des négociations mardi à Bruxelles.


La suite ici : Brexit: Londres accuse l’UE de « mauvaise foi »

10.02.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.