Brexit: Theresa May survit dans un climat délétère


climat délétère

Que Mme May s’abstienne de faire sauter quelques têtes, et l’on y verra une preuve supplémentaire de sa faiblesse. Qu’elle décide un remaniement, et le gouvernement, déjà phagocyté par le Brexit, risque d’être déstabilisé davantage, et elle avec.


Où s’arrêteront les effets délétères du Brexit sur la vie politique britannique ? Theresa May, donnée politiquement moribonde par les médias au lendemain de son discours toussotant du congrès conservateur, semblait remise en selle, lundi 9 octobre, alors que débutait à Bruxelles la cinquième session des négociations sur la sortie de l’UE.

Entre-temps, certains élus et responsables tories avaient sonné la curée. Après avoir pleurniché sur la toux et autres malheurs vécus par Mme May à la tribune de Manchester, ils ont spéculé sur sa durée de vie restante à Downing Street. Un jour ? Une semaine ? « Se débarrasser d’elle, c’est comme aller chez le dentiste, a dit un ministre anonyme au tabloïd The Sun. Vous ne cessez de repousser le rendez-vous parce que c’est douloureux. Mais vous finissez quand même par y aller. »
La suite ici : Brexit : Theresa May survit dans un climat délétère

11.10.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.