Budget de l’UE : «L’Europe est plombée par le triomphe de l’individualisme»




Nous sommes tous plombés par le triomphe de l’individualisme, du corporatisme, du localisme et du sectarisme – les trois derniers n’étant d’ailleurs que des individualismes à plusieurs. Nous semblons de plus en plus incapables de faire  le «détour de solidarité» dans le temps comme dans l’espace, c’est-à-dire accepter le différé de résultats à attendre d’un investissement ou d’un acte de solidarité.


La fable, c’est celle de l’Allemagne et des quatre radins que sont les Pays-Bas, la Suède, le Danemark et l’Autriche. En apparence, ils sont tous d’accord pour ne pas aller plus loin, et surtout pour ne pas dépenser plus. L’Union européenne telle qu’elle est convient à des pays qui tirent avantage du marché intérieur – et pour quatre d’entre eux de l’euro – et ne voient pas pourquoi ils devraient payer davantage pour les autres. Trois de ces pays [Autriche, Danemark et Suède, ndlr] sont issus de la zone de libre-échange créée par les Britanniques en 1960 pour faire pièce au marché commun. Ils se méfient depuis toujours d’une Europe intégrée à vocation politique. Les Pays-Bas, quant à eux, ont toujours été sensibles aux sirènes britanniques : ce qu’ils ont préféré en Europe, c’est le parapluie américain !

Les Allemands sont évidemment travaillés par les mêmes pulsions mais, effectivement, ils ne peuvent oublier que la construction européenne est largement leur œuvre. Curieusement toutefois, cette histoire, celle de cet après-guerre rédempteur, contribue à les paralyser car elle leur semble trop parfaite pour être dépassée par quelque chose de mieux. Une Allemagne paisible et démocratique, protégée des violences de l’histoire par une Amérique tutélaire et bienveillante, et vivant prospère dans une Europe pacifiée et quasi désarmée, c’est pour eux le paradis sur Terre.

La suite ici : https://www.liberation.fr/planete/2020/02/23/l-europe-est-plombee-par-le-triomphe-de-l-individualisme_1779359

25.02.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.