Catalogne : sortir de l’impasse







Face à la colère provoquée par la condamnation d’anciens dirigeants catalans à de lourdes peines de prison, il serait irresponsable que les partis jouent sur l’émotion et la crispation, de part et d’autre, pour espérer en tirer des bénéfices électoraux.




Depuis trois jours, la Catalogne est en proie à des violences urbaines, alors qu’une grève générale et un rassemblement de masse doivent avoir lieu, vendredi 18 octobre, à Barcelone. Des centaines de jeunes protestataires radicaux ont choisi d’abandonner le pacifisme des grandes manifestations indépendantistes pour passer à la lutte active et à la violence.

Le détonateur de ces troubles est l’arrêt de la Cour suprême qui a condamné, le 14 octobre, neuf dirigeants indépendantistes pour « sédition » et leur a infligé de lourdes peines, allant de neuf à treize ans de prison, après l’organisation illégale du référendum d’indépendance d’octobre 2017.

Cette sentence très sévère a provoqué l’indignation et la colère dans la communauté autonome. Loin d’apporter des solutions à la question catalane, elle ne fait que renforcer la défiance vis-à-vis de Madrid et sert de prétexte aux radicaux.

La suite ici : Catalogne : sortir de l’impasse

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.