Ce n’est pas parce que le Vlaams Belang n’a pas été condamné pour racisme… qu’il n’est pas raciste !






Comment est-il possible d’affirmer qu’il est difficile de trouver des propos ouvertement racistes dans le programme du Vlaams Belang ? Ouvrez donc vos yeux et vos oreilles, ou vous serez complices. Volant sous les radars depuis sa condamnation pour racisme, son changement de nom et le renouvellement de ses figures de proue, le Vlaams Belang s’est régénéré ce 26 mai. Un sang neuf charrierait-il des idées nouvelles ?



Il faut avoir une grande confiance en l’homme et en sa capacité d’évolution pour se poser la question. Les préoccupations que le parti d’extrême droite attribue à la population flamande, la seule digne de son intérêt, sont toujours les mêmes. S’y retrouvent donc, dans l’ordre : la présence d’étrangers, qu’il estime toujours plus nombreux, la criminalité, qu’il attribue tant qu’il peut aux étrangers, le rejet des élites, tout en considérant qu’un Flamand vaut mieux que quiconque, ce qui serait un paradoxe amusant si ce n’était dramatiquement raciste.

Ce qu’a dit la cour d’appel

Ce qui change, ce n’est pas non plus le costume. La formule, si séduisante soit-elle, est éculée. Dewinter, Dillen, Le Pen père et tous les dirigeants d’extrême droite portent des costumes depuis 40 ans.

Ce qui change, c’est que le Belang agite une décision judiciaire pour certifier qu’il n’est pas raciste.

Il est on ne peut plus navrant de constater que cette affirmation est reprise telle quelle, comme si le Belang n’avait pas pour habitude d’écorner la réalité pour servir son discours.

Car l’arrêt de la cour d’appel d’Anvers du 15 octobre 2018 dit non pas que le Vlaams Belang n’est pas raciste, mais bien qu’il n’est pas prouvé qu’il l’est. Il ne concerne pas l’analyse du programme du parti mais la présence d’un éditeur dans une foire du livre, et ne peut donc pas être extrapolé à ce programme.

Les discours restent musclés : assez pour que tout le monde comprenne ce qu’on veut dire, un peu moins pour ne pas tomber sous le coup de la condamnation précédente.

La suite ici : Ce n’est pas parce que le Vlaams Belang n’a pas été condamné pour racisme… qu’il n’est pas raciste !

7.06.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.