Cellarius, la première oeuvre cyberpunk 100% collaborative sur blockchain


Cellarius

S’il existe bien d’autres démarches pour assortir blockchains et biens culturels, Cellarius devrait servir de plate-forme d’expérimentation grandeur nature, traitant tout à la fois des problématiques de création peer-to-peer, de validation collective, de gestion des droits d’auteur, voire de rémunération des créateurs, le tout dans une démarche ouverte et décentralisée.


Imaginez une bonne base de science-fiction, ajoutez-y une posture open source et collaborative, et faites reposer l’ensemble sur une couche de blockchains… Secouez le tout et vous obtenez Cellarius, un projet culturel unique en son genre, quelque part entre roman, jeu vidéo, film et expérimentation artistique, qui entend devenir le premier univers cyberpunk entièrement produit par les internautes.

« La narration commence dans un futur proche et s’étendra au travers de la galaxie, dans l’espace et dans le temps. Les écrits, les visuels et autres médias exploreront la relation entre humains et super-intelligences artificielles conscientes. » Voilà ce qu’on peut lire dans le guide de l’univers Cellarius. Le tout dans « la perspective cyberpunk classique d’un futur dystopique et troublé, tout en maintenant une posture optimiste quant à la destinée de l’humanité et sa place dans le cosmos ».


La suite ici : Cellarius, la première oeuvre cyberpunk 100% collaborative sur blockchain

13.03.18

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.