F. Gemenne: « Le changement climatique constitue une menace pour la sécurité internationale »


sécurité internationale

« Une autre piste est de faire de la lutte contre le changement climatique un objectif rationnel. Aujourd’hui, nous imaginons parfaitement à quoi pourrait ressembler le monde si nous n’agissions pas. Mais nous n’avons pas de vision de ce que pourrait être ce monde désirable vers lequel nous pourrions aller. »


C’est un argument qui pourrait réussir à convaincre les derniers climatosceptiques. C’est en tout cas celui qu’a utilisé Emmanuel Macron pour tenter de convaincre Donald Trump de revenir dans l’Accord de Paris. Franchir le seuil des 2°C de réchauffement climatique soulèverait d’importantes questions de sécurité mondiale et des déplacements massifs de population, explique François Gemenne, professeur spécialiste des mouvements migratoires liés aux changements climatiques à Sciences Po Paris.

Novethic : Quel lien établissez-vous entre climat et insécurité ?

François Gemenne : Le climat et plus largement l’environnement sont trop souvent traités comme des sujets secondaires. Or, l’environnement fait partie intégrante des problèmes politiques, sociaux et économiques à travers des enjeux de migrations et de sécurité avec un risque de déstabilisation d’États déjà fragilisés. Si un État n’est plus capable de répondre aux besoins vitaux de sa population, cela risque de créer des tensions pouvant mener à l’éclatement d’un conflit. Par le passé, la question de la faim et du manque de ressources a souvent été moteur dans les révolutions. Cela a été le cas en Syrie. La révolution française a elle aussi été motivée par des famines dans les campagnes.
La suite ici : « Le changement climatique constitue une menace pour la sécurité internationale », selon François Gemenne

27.07.17

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.