Charles Michel est-il encore en état de gouverner?


Michel

 

La sortie faite  lundi matin par Bart De Wever, président de la N-VA, n’est pas de nature à apaiser la crise qui couve au sein de la Suédoise fédérale au sujet du Pacte global sur les migrations des Nations unies. « Nous ne soutenons pas un gouvernement qui va à Marrakech », a-t-il dit. Ce faisant, il tente peut-être de gagner du temps. Mais surtout, il déshabille publiquement le Premier ministre, Charles Michel, qui avait annoncé sa venue. Au risque de faire monter d’un cran la température.

 

 


La conférence intergouvernementale, prévue les 10 et 11 décembre, est censée confirmer l’accord des Etats au sujet du Pacte contesté par les nationalistes. La chancelière allemande, Angela Merkel, a déjà annoncé sa présence, tandis que le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a prévenu qu’il boycotterait ce rendez-vous : c’est le symbole d’une ligne de fracture qui déchire l’Europe entre nationalistes et universalistes (ou, à tout le moins, multilatéraux) – et la Belgique se trouve, déchirée, au milieu. Marrakech n’est certes pas l’étape décisive, le Pacte devant encore être approuvé devant l’assemblée générale de l’Onu entre la fin 2018 et le début 2019. Mais une absence de la Belgique serait un échec cuisant pour Charles Michel qui s’était engagé à le soutenir.

Le gouvernement fédéral pourrait-il tomber sur ce sujet ô combien symbolique, mais sur un texte qui, rappelons-le, n’est pas contraignant ? C’est de plus en plus de l’ordre du possible, tant le débat semble entré dans une zone irrationnelle. Sur fond de théâtre politique : le MR veut montrer qu’il n’est pas le pantin de la N-VA tandis que le parti nationaliste, suivant la ligne de son secrétaire d’Etat Theo Francken, se radicalise, inquiet de la remontée de l’extrême droite en Flandre et conscient de l’évolution de plusieurs pays européens sur cette question sensible.

La suite ici : Charles Michel est-il encore en état de gouverner?

5.12.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.