Cheikhmous Ali, le Syrien qui documente le pillage de son pays



Cheikhmous Ali n’a pas d’arme, pas de barbe mais lui aussi mène un combat pour la Syrie. Depuis 2011, cet archéologue syrien d’origine kurde, diplômé de l’université de Strasbourg, remue ciel et terre pour documenter les destructions du patrimoine de son pays et les pillages. Rencontre avec cet homme pressé, tenace mais lucide.

Selon son comptage, plus de 300 sites historiques syriens ont déjà été rasés, soit par l’État islamique soit à cause des combats. Pour Cheikhmous Ali, il faudrait que cesse l’occupation des lieux historiques et que la protection des musées ainsi que des sites archéologiques soient renforcées, mais il a bien conscience qu’il ne peut rien attendre des acteurs en Syrie, dont la priorité est de combattre l’adversaire, pas de préserver le patrimoine :
« La question humaine n’est déjà pas respectée, leur objectif étant de tuer l’autre. Quand on se fout des enfants qui meurent, le patrimoine, on n’y pense même pas. »

La suite ici: Cheikhmous Ali, le Syrien qui documente le pillage de son pays – Rue89 Strasbourg

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.