Chine : Bienvenue dans le pays de la dictature 4.0






Au nom de la cyber souveraineté, le Parti Communiste renaissant accouche d’une dictature 4.0 unique qui dément les prédictions de l’Occident : l’innovation technologique irait de pair avec la libération des esprits et l’émancipation politique. Au contraire, le grand bond en avant technologique offre à Pékin des outils nouveaux pour surveiller la société, et mettre au ban les trouble-fête.






La Silicon Valley n’a qu’à bien se tenir, et ses gourous viennent désormais dans l’Empire du Milieu découvrir « l’économie sans liquide » qu’ils avaient prédite. Aujourd’hui, 61 % des acheteurs en ligne de la planète sont en Chine, et le nombre de transactions mobile y est 50 fois plus élevé qu’aux États-Unis. En 2017, elles ont représenté la somme de 37,6 milliards de dollars, soit une hausse de 46 % par rapport à l’année précédente, selon les chiffres de la Banque Centrale de Chine rapportés par le site Ifeng. Mark Zuckerberg apprend le mandarin et rampe devant le Parti communiste, dans l’espoir d’alléger la censure qui bloque Facebook, ainsi que les principales sources d’information occidentales.

En quelques années, la Chine est passée du statut de pays émergent en quête de rattrapage, à celui de nouvelle superpuissance de la tech, défiant le monopole américain. Une mutation stupéfiante vécue au quotidien dans les grandes métropoles, et scandée par des start-up devenues mastodontes. À l’image des vélos partagés qui surgissent sur les trottoirs de Shanghai en 2016,

Mais la principale force de la nouvelle Chine technologique est d’allier deux vertus jugées contradictoires : la vitesse et la massification. Les petits vélos orange de la start-up Mobike se déploient par centaines de milliers en quelques mois à travers le pays. Un an à peine plus tard, la pépite contrôlée par Tencent part à l’assaut du monde en commençant par Singapour. Et dès 2018, la voilà en embuscade dans les plus grandes métropoles mondiales de Washington à Paris.
sonnant la digitalisation du principe du Vélib. Malin.

La suite ici : Chine : Bienvenue dans le pays de la dictature 4.0

27.10.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.