Climat : des mesures chocs, vite !






Rien n’empêche les humains de stopper la folle mécanique du réchauffement climatique, s’ils décident de s’en donner les moyens et de bousculer leurs vieux modèles. Un « Green New Deal » s’inscrirait dans cet esprit de mobilisation générale : il s’agirait d’investir massivement pour décarboner l’économie.



Il reste très peu de temps pour éviter le désastre. La concentration en CO2 dans l’atmosphère a atteint en mars un niveau jamais vu depuis deux millions d’années selon le dernier relevé de l’observatoire du Mauna Loa. Et à écouter les spécialistes du Giec(Groupe d’Experts intergouvernemental sur l’Evolution du Climat), la fenêtre pour reprendre le contrôle des émissions de gaz à effet de serre et éviter un réchauffement de plus de 2 °C qui ruinerait la planète sera refermée en 2030. Il ne nous reste que onze ans pour éviter l’irrémédiable.

Aux Etats-Unis, l’énergique et mordante députée démocrate de 29 ans, Alexandria Ocasio-Cortez, promeut un « Green New Deal ». L’expression n’est pas choisie au hasard. Lorsque, au plus fort de la crise des années 1930, les Etats-Unis semblaient sombrer – aucune des recettes économiques traditionnelles ne donnant de résultats –, Franklin Roosevelt avait engagé, au pas de charge, une politique très audacieuse et peu orthodoxe : le New Deal. Il a fait adopter en trois mois plus de réformes que son prédécesseur Herbert Hoover en quatre ans. Grâce à de nouvelles réglementations, il a maté les marchés financiers, restauré la confiance, ouvert la voie aux Trente Glorieuses…

La suite ici : Climat : des mesures chocs, vite !

14.03.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.