Climat : en 2100, la température du globe devrait être encore plus élevée que prévu







Si le monde continue à privilégier une croissance économique rapide alimentée par des énergies fossiles, l’augmentation de la température moyenne globale atteindrait 6,5 à 7°C en 2100 par rapport à l’ère préindustrielle, soit 1°C de plus que dans les précédentes estimations, prévoient deux nouveaux modèles climatiques français.






En 2100, la température moyenne du globe devrait être encore plus élevée que prévu précédemment. C’est la très inquiétante conclusion, dévoilée ce mardi, des deux modèles climatiques français participant au programme mondial de simulations du climat (CMIP6), dont les travaux doivent alimenter le sixième rapport d’évaluation du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), attendu pour 2021.

Les scientifiques français, regroupés au sein de la plateforme Climeri-France (qui unit notamment les forces du CEA, du CNRS et de Météo-France), sont parmi les premiers à rendre leur copie. Et les résultats de leurs deux nouveaux modèles – l’un développé par le Centre national de recherches météorologiques (Météo-France/CNRS) et l’autre à l’Institut Pierre-Simon-Laplace (IPSL) –, rejoignent «ceux d’autres modèles étrangers déjà disponibles», indique le communiqué de presse commun : ils «simulent un réchauffement plus important à l’horizon 2100 que les versions précédentes établies en 2012, en particulier pour les scénarios les plus pessimistes en émissions».

La suite ici :https://www.liberation.fr/france/2019/09/17/climat-en-2100-la-temperature-du-globe-devrait-etre-encore-plus-elevee-que-prevu_1751683

18.09.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.