Coalition miroir : nouvel habit pour vieille formule



 

 


Indépendamment du fait que la proposition de Joachim Coens nie la réalité fédérale et l’existence des deux « petites » entités fédérées, on peut considérer que l’application d’une telle formule au fédéral signerait d’une certaine manière la fin de la Belgique fédérale. Alors que la région bruxelloise a fait preuve, cet été, de maturité en formant rapidement et sans trop de rebondissements un gouvernement, l’application de cette procédure au fédéral consacrerait quant à elle l’immaturité fédérale. Ne nous voilons pas la face, il s’agit certainement du but ultime de certains

 

 


Le président du CD&V vient de proposer une idée… déjà ancienne. Pour pallier le blocage de la formation gouvernementale, il suggère de former une majorité qui serait l’adjonction des majorités fédérées, ou plutôt celle des majorités flamande et wallonne, tant pis pour la Région bruxelloise et la Communauté germanophone.

On évoque la « formule magique » suisse, selon laquelle le gouvernement fédéral est formé sans tenir compte des résultats des élections législatives, mais en fonction d’une clef de répartition historique entre les partis les plus anciens. Une observatrice de la politique bruxelloise ne peut s’empêcher de faire la comparaison avec le mécanisme qui préside à la confection des gouvernements de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC). En effet, les partis bruxellois forment d’abord une majorité dans leurs groupes linguistiques respectifs et avancent sur cette base, avant de mettre en commun leurs positions et, finalement, proposer un accord global. Ainsi, Bruxelles avait formé un gouvernement pour la fête nationale, alors que 6 mois plus tard, on n’en finit pas d’enchaîner les informateurs fédéraux.

La suite ici  :Coalition miroir : nouvel habit pour vieille formule

8.02.20

Brussels. June 06th, 2013. Caroline Van Wynsberghe, political scientist and lecturer at the Catholic University of Louvain. Pix: Caroline Van Wynsberghe. Credit: Pablo Garrigos
Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.