Comment Amazon est devenu un ogre









Au-delà des aspects les plus connus de l’histoire et de l’actualité d’Amazon,  (conditions de travail intenables dans les entrepôts de l’entreprise et chez les cols blancs de la firme, gestion algorithmique impitoyable des ressources humaines, « optimisation » fiscale à tout crin, destruction à grande échelle de marchandises neuves, empreinte écologique préoccupante), ce qui frappe sans doute le plus, c’est la démesure des ambitions de Jeff Bezos et de son entreprise, qui ne connaissent pas de limites.





Dans son livre Le monde selon Amazon(Cherche Midi, 2019) le journaliste Benoît Berthelot décrypte le modèle qui a fait le succès de la « boutique à tout vendre » de Jeff Bezos. Une occasion de plus de comprendre que les ambitions d’Amazon sont hégémoniques et participent de la réécriture des règles du jeu capitaliste

Si vous cherchez des arguments pour nourrir votre défiance à l’égard du géant du commerce en ligne, voire des raisons de le boycotter, nul doute que l’enquête de Benoît Berthelot apportera de l’eau à votre moulin. Comme toute entreprise et, plus particulièrement, comme toute entreprise technologique, Amazon se plaît à nourrir sa légende. Ainsi de l’image du jeune Jeff Bezos, à genoux dans son garage de la 28e rue de Bellevue (Californie), emballant à même le sol ses premiers envois de livres au mitan de la décennie 1990 alors qu’Amazon, qui aurait pu s’appeler « Cadabra » (comme « Abracadabra ») ou « Relentless », premiers noms pressentis pour le site, ne compte encore que trois employés et quelques milliers de dollars de chiffre d’affaires.

Le storytelling est séduisant mais le jeune Bezos ne sort pas de nulle part. Diplômé de Princeton, employé par un fond spéculatif de Wall Street, Desco, précurseur du trading à haute fréquence, il prend conscience du potentiel commercial d’Internet au contact de son patron de l’époque, David Shaw, parmi les premiers utilisateurs de l’Arpanet, l’ancêtre d’Internet. Il n’est ni un geek, ni un codeur de génie, encore moins un de ceux qui ont adhéré à l’utopie d’un monde réseau. Il fait, disons-le, partie de l’élite du monde des affaires.

La suite ici : Comment Amazon est devenu un ogre

4.10.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.