Comment éviter une guerre au Venezuela ? 





Le Venezuela a besoin d’une médiation sur le chemin de nouvelles élections, non d’une guerre. Il a également un besoin urgent d’une période intérimaire de trêve politique en 2019, afin de juguler l’hyperinflation, de restaurer les flux de nourriture et de médicaments, de reconstituer les listes électorales et de rebâtir les institutions qui lui permettront d’organiser des élections crédibles et pacifiques en 2020.



Un mois après que Juan Guaidó, le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne s’est proclamé « président par intérim » du Venezuela, charge actuellement détenue par Nicolás Maduro, la crise politique dans laquelle est plongé le pays demeure loin de son dénouement. Les tensions se sont accrues au point qu’une guerre civile – scénario qui paraissait peu plausible voici seulement quelques semaines – devient aujourd’hui de plus en plus probable. Au moins quatre personnes sont mortes et des centaines ont été blessées dans les heurts violents qui ont éclaté aux frontières le week-end dernier, tandis que les forces gouvernementales ouvraient le feu afin d’empêcher l’opposition de faire entrer dans le pays des convois d’aide humanitaire.

Le régime Maduro est autoritaire, militarisé et prêt à tuer des civils pour se maintenir au pouvoir. La société est violemment divisée entre révolutionnaires mus par l’exemple de Hugo Chávez, le prédécesseur de Maduro, et une large opposition, qui se sent lésée. Chaque camp méprise l’autre. La question est donc aussi complexe que pratique : que faire pour aider le Venezuela à éviter la guerre civile et à s’orienter vers un avenir pacifique et démocratique ?

Devant cette gageure, l’administration du président des États-Unis Donald Trump a commis une énorme erreur d’appréciation. Lorsque les États-Unis – ainsi qu’un groupe de pays d’Amérique latine – ont décidé de reconnaître Guaidó comme président du Venezuela et de mettre hors la loi les échanges pétroliers avec le gouvernement Maduro, ils ont fait le pari que ces pressions suffiraient à renverser le régime. Comme un ancien haut responsable américain le confiait au Wall Street Journal : « Ils pensaient que l’affaire ne durerait pas vingt-quatre heures. »

La suite ici : Comment éviter une guerre au Venezuela ? | by Jeffrey D. Sachs & Francisco Rodríguez

4.03.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.