L’Union européenne, ou comment faire diversion en parlant du changement d’heure


changement

 

A quelques mois du Brexit et des élections européennes qui pourraient voir une percée historiques des partis xénophobes, Jean-Claude Juncker a choisi de prendre tout le monde à contre-pied en faisant sa rentrée sur un sujet de la plus haute importance, le changement d’heure.

 

 


L’été a été meurtrier pour l’Europe. La coalition de démagogues au pouvoir en Italie, dominée de la tête et des épaules par la Ligue, le parti néofasciste de Matteo Salvini, le ministre de l’Intérieur, a versé dans l’europhobie débridée. Rome menace de ne plus verser sa contribution au budget communautaire, ce que même le Royaume-Uni n’a jamais fait, si les migrants ne sont pas accueillis ailleurs et de déclencher une nouvelle crise de la zone euro en s’affranchissant de toutes les règles européennes.

Viktor Orbán, le Premier ministre hongrois, de son côté, s’en est pris violemment à l’Europe occidentale, accusée d’être «non-démocratique», et à la Commission, «symbole de l’échec» de la lutte contre l’immigration et l’islam. Et, comme si cela ne suffisait pas, Orbán et Salvini ont inauguré un nouvel axe europhobe, Emmanuel Macron devenant leur tête de Turc. Autant dire que les sujets d’inquiétude ne manquent pas en cette rentrée, d’autant que 2019 sera l’année de tous les dangers entre le Brexit, qui aura lieu le 30 mars, et les élections européennes du 26 mai qui pourraient voir une percée historique des europhobes.

La suite ici : http://www.liberation.fr/planete/2018/09/02/l-union-europeenne-ou-comment-faire-diversion-en-parlant-du-changement-d-heure_1676101

3.09.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.