Comment la Commission européenne a tenté d’affaiblir la protection contre les pesticides






«Libération» dévoile le contenu de documents confidentiels, obtenus grâce à la justice européenne, qui mettent au jour les manipulations de Bruxelles pour éroder la législation sur l’autorisation des biocides.




Les Européens devraient en être fiers. La législation de l’UE sur l’autorisation des biocides (pesticides et herbicides) est unique au monde pour son haut niveau de protection. Elle est basée sur le principe de hazard (danger en français), c’est-à-dire que si une substance est déterminée comme potentiellement risquée pour la santé humaine, elle est interdite. Peu importent les conditions dans lesquelles ce danger peut se concrétiser.

Sans surprise, ce principe, qui place la santé devant les intérêts commerciaux, ne plaît pas à tout le monde. Surtout pas aux industriels qui mènent un lobbying acharné à Bruxelles pour démonter ce texte de loi. Au point de convaincre des membres de la Commission européenne de tenter secrètement d’affaiblir la législation, sans demander l’avis des citoyens. C’est ce que révèlent les 660 documents confidentiels (dont seuls quelques-uns sont accessibles en ligne), dont l’ONG Pesticide Action Network a obtenu la publication par la justice européenne, après deux ans de combat devant les tribunaux. Libération publie en exclusivité une analyse de leur contenu.

La suite icihttps://www.liberation.fr/planete/2019/05/09/comment-la-commission-europeenne-a-tente-d-affaiblir-la-protection-contre-les-pesticides_1725702

13.05.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.