Comment l’homme bouscule l’équilibre du climat sur la Terre


équilibre

 

« L’influence humaine est désormais suffisamment forte pour perturber l’équilibre énergétique terrestre de manière manifeste » En effet, l’avènement de la machine à vapeur et de facto de l’industrie humaine dès la fin du XVIIIe siècle est venu bousculer cet équilibre, avec un ingrédient redoutable : les gaz à effet de serre, des composés capables d’absorber les rayons infrarouges et de retenir la chaleur dans le système terrestre et que les activités humaines vont rejeter de plus en plus au fur et à mesure des années et du développement économique mondial.

 

 


En 250 ans, la Terre s’est réchauffée à un rythme jamais vu dans sa pourtant longue histoire. Sur des échelles de temps très longues et en l’absence de perturbation, le climat terrestre trouve un équilibre entre l’énergie entrante (celle du Soleil) et l’énergie sortante (celle qui est renvoyée dans l’espace). C’est ce que l’on appelle la température d’équilibre :
Si un objet reçoit plus d’énergie qu’il n’en perd, sa température augmente
Sa température augmentant, l’objet va perdre davantage d’énergie
L’équilibre est atteint lorsque l’énergie que perd l’objet est exactement compensée par l’énergie qu’il reçoit.

Jusqu’alors, seules deux forces étaient capables de modifier cet équilibre. La première est naturellement le Soleil, dont l’activité peut croître et décroître, faisant varier la quantité d’énergie que reçoit notre petite planète. La deuxième est le volcanisme. Les éruptions majeures, comme celle du Mont Pinatubo (Philippines) en 1991, éjectent des dizaines de millions de tonnes de particules à très haute altitude qui, au gré des vents, viennent couvrir le globe entier en quelques semaines et réfléchissent la lumière du Soleil. En moyenne, les cinq plus grandes éruptions du XXe siècle ont refroidi le climat terrestre de 0,25 °C.

l existe désormais une troisième force capable d’influencer le climat de la planète Terre : les humains. « L’influence humaine est désormais suffisamment forte pour perturber l’équilibre énergétique terrestre de manière manifeste », écrivent les auteurs d’une étude d’évaluation du DET menée par Karina von Schuckmann et son équipe, et publiée dans Nature en janvier 2016.

La suite ici  : Comment l’homme bouscule l’équilibre du climat sur la Terre

28.12.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.