La consommation alternative, entre critique et récupération


Consommation alternative

Légumes « bio », « locaux » ou « de saison » ont conquis jusqu’aux grandes chaînes de supermarché. Faut-il y voir le succès des mouvements pour une consommation alternative et l’alimentation locale ou bien une récupération par les marchés ? Le débat anime d’innombrables échanges entre « consom’acteurs », comme ce fut déjà le cas pour les produits issus du commerce équitable.

Les controverses autour d’une « récupération » de thèmes, slogans, valeurs ou filières des réseaux alimentaires alternatifs mêlent généralement des enjeux de trois ordres : le lien entre institution et expérience ; la récupération de la critique par les marchés et la renonciation à une critique sociale et économique. Étroitement liés, ils n’en constituent pas moins chacun un défi particulier.

La suite ici : La consommation alternative, entre critique et récupération

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.