COP23 cherche leader climatique


leader climatique

En délicatesse avec l’ONU, les États-Unis ont ruiné le leadership climatique bâti par l’administration Obama. L’Europe peine à élaborer sa stratégie. Reste la Chine ?


C’est parti pour un nouveau round. Pour la 23e fois, les délégués de 197 pays, parties à la convention-cadre de l’ONU sur les changements climatiques, se retrouvent deux semaines durant pour faire progresser la lutte contre le réchauffement. Deux ans après le succès enregistré au Bourget (lors de la COP 21), le soufflé semble être retombé dans ce parlement du climat mondial. Malgré une entrée en vigueur ultra rapide de l’Accord de Paris, l’aiguille du baromètre reste plantée sur Variable. Terminé, le grand beau diplomatique.

Les mauvaises nouvelles se sont accumulées ces derniers mois. Les émissions de gaz à effet de serre restent trop importantes, rappelait récemment l’ONU Environnement. En forte hausse, les événements climatiques extrêmes continuent leur œuvre de dévastation, jetant sur les routes des dizaines de millions de personnes. Mais ce que retiennent essentiellement les négociateurs c’est, bien sûr, l’annonce du retrait américain de l’Accord de Paris, le 2 juin.


La suite ici : COP23 cherche leader climatique – EURACTIV.fr

13.11.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.