Covid-19 : Yuval Harari anticipe les dérapages de la crise et appelle à un sursaut



 


 

 

 

 


Pour l’historien israélien, auteur notamment de Sapiens et Homo deus (Robert Laffont, 2011 et 2017), la crise que nous traversons peut constituer – à moins de faire les bons choix à très court terme – un point de basculement vers la surveillance de masse et le repli nationaliste. Il appelle à un sursaut rapide. 

 


À quoi sommes-nous prêts pour stopper la propagation du Covid-19 ? À quoi pourrions-nous, individuellement et collectivement, renoncer ? Cette question se pose depuis plusieurs semaines, alors que de plus en plus d’États utilisent différentes technologies pour surveiller le confinement de la population, de la collecte des données de géolocalisation, comme nous l’expliquions sur notre site le 20 mars, aux drones, déployés en France, à Nice, sous l’influence de son maire féru de technologies sécuritaires.

Yuval Noah Harari, l’auteur de Sapiens, Homo Deus et 21 leçons pour le XXIe siècle, une trilogie écoulée depuis 2011 à plus de 17 millions d’exemplaires, est né en Israël. Un État dans lequel le gouvernement peut désormais, depuis le 16 mars, sans autorisation préalable de la justice, traquer les données de localisation des téléphones portables des citoyens. Si le cas d’Israël se rapproche de ceux de la Chine et de la Corée du Sud, deux pays dans lesquels les personnes en quarantaine sont suivies à la trace via une application sur leur téléphone portable, la collecte des données de géolocalisation s’organise aussi en Europe et aux États-Unis, de manière anonymisée… pour l’instant. Mais les ONG de défense des libertés sonnent déjà l’alarme.

La suite ici : Covid-19 : Yuval Harari anticipe les dérapages de la crise et appelle à un sursaut

25.03.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.