« Les criminels ont toujours été des adopteurs précoces des nouvelles technologies »


adopteurs précoces

Si on regarde un peu dans l’histoire, on constate que les criminels ont toujours été des adopteurs précoces des nouvelles technologies. J’aime bien faire le parallèle avec la bande à Bonnot. Ils ont été parmi les premiers à utiliser des automobiles pour leurs braquages.


Le criminel d’aujourd’hui trouve un terrain de jeu idéal, en ligne. Geek, il s’inspire, consciemment ou pas, de motifs criminels passés. Entretien avec Jérôme Blanchart, auteur de « Crimes du futur », aux éditions Premier Parallèle.

Le crime ne serait-il qu’un éternel recommencement ?

Phishing, spams, ransomware : les fléaux connectés de ces dernières années trouvent leurs origines dans le passé.

Jérôme Blanchart, rédacteur en chef adjoint du magazine Sciences & Vie Junior et historien du crime, en narre les arcanes, dans « Crimes du futur », publié aux éditions Première Parallèle.

Cet entretien ici : « Les criminels ont toujours été des adopteurs précoces des nouvelles technologies » | L’Atelier : Accelerating Innovation

08.08.16

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.