Crise économique mondiale : pour Thomas Piketty, le Covid-19 est l’arbre qui cache la forêt




« Il ne suffit pas de dire “il faut changer le système économique”, il faut décrire quel autre système économique. »  Pour l’économiste Thomas Piketty, la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 doit nous amener à définir de nouveaux critères de décision en matière de gouvernance économique mondiale.


Dans l’histoire, ce qu’on voit, après les crises financières, c’est que tout dépend de la réaction politique, et de la trajectoire qui est suivie après les crises. Certes, après le « traumatisme » des deux guerres mondiales et de la crise des années 1930, rappelle-t-il, un nouveau système économique s’est mis en place, « avec la sécurité sociale, l’impôt progressif, un nouveau droit du travail, des droits syndicaux, et même, dans certains pays, un véritable pouvoir au sein des conseils d’administration des entreprises ».

Cependant, cette métamorphose n’a pu avoir lieu que grâce à une « transformation intellectuelle, qui, elle, était en préparation depuis le XIXe siècle ». Une telle mobilisation pour le changement est-elle à l’œuvre aujourd’hui, pour nous permettre de déboucher sur une nouvelle société?  Réponse de l’économiste : Beaucoup moins que ce qui était le cas fin XIXe siècle-début XXe siècle, où il y avait un puissant mouvement socialiste, syndical, social, qui préparait le terrain pour un autre monde

La suite ici  : Crise économique mondiale : pour Thomas Piketty, le Covid-19 est l’arbre qui cache la forêt

17.03.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.