Déconfinement et tracing : en route vers le chaos




Le début du déconfinement, c’est pour dans cinq jours. Pourtant, nous ne sommes pas encore prêts. On parle beaucoup des masques mais selon les épidémiologistes, le point crucial c’est plutôt l’identification et le suivi des personnes contaminées.


Pour sortir du confinement aveugle, il faut passer à un confinement éclairé. Pour ça il faut une logistique sans faille. Vous êtes malade, vous savez ou aller. Dans votre commune vous trouvez le centre de test. Là, vous êtes accueilli par du personnel formé qui vous teste. Rapidement vous recevez le résultat. Là vous êtes contacté.

C’est positif ? Vous êtes très vite pris en charge. On vous appelle. Vous êtes questionné. Qui avez-vous vu ces derniers jours ? Avec qui vivez-vous ? Tous vos contacts récents sont appelés, confinés eux aussi. Vous devez rester chez vous.

Si ce n’est pas possible, on vous confine dans un centre d’hébergement. Idéalement, on vous suggère d’utiliser une application pour faciliter la prise de contact. Cette chaîne de suivi, elle est évoquée depuis près d’un mois.

A cinq jours du déconfinement, où en est ce projet logistique dantesque ? Pas très loin. Où vont être situés les centres de test ? On ne sait pas. Qui va s’en occuper ? Pas de réponse. Sur les 2000 personnes qui sont chargées de contacter les malades combien ont été recrutées ? A ce jour : zéro.

Il y a des appels d’offres en cours mais c’est compliqué, nous dit-on. L’application il n’y en a pas pour l’instant. On est très en retard. Or sans le traçage, les épidémiologistes sont formels, le déconfinement est voué à l’échec.

La suite ici :Déconfinement et tracing : en route vers le chaos

30.04.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.