Des « razzias » organisées à Anvers en fonction des nationalités pour « Air Francken » ?






Lors d’une réunion en interne en 2016, du côté d’Anvers, à Hoboken, le président de la N-VA va tenir un discours pour le peu étonnant devant quelque 120 militants. « Nous pouvons éviter la frustration des services de police qui arrêtent des dealers de drogues, mais qui doivent les relâcher, car il n’y a pas assez de capacité. »



Il annonce donc, à cette réunion, que Theo Francken a l’intention de construire un nouveau centre fermé pour les criminels en situation anversoise. Pour augmenter les capacités de détention, celui qui est encore secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration veut racheter des containers inutilisés, qui faisaient office de prison, aux autorités néerlandaises.

Bart De Wever fait encore un pas plus loin dans son discours, insistant sur l’avantage que Theo Francken occupe cette fonction au sein du gouvernement fédéral. « Il n’y a pas assez de capacité. Ne le criez pas sur tous les toits, mais ça va si loin que, quand nous planifions des interventions, nous devons réserver des places. C’est l’avantage d’avoir un secrétaire d’État comme ami. Quand nous allons par exemple faire une razzia dans le quartier rouge (le quartier des prostituées à Anvers), nous lui demandons : combien de places avez-vous pour nous ? Combien pouvez-vous en éjecter ? Vers quel pays volent les prochains avions ? » La salle rigole alors que Bart De Wever affirme avoir un arrangement avec Theo Francken pour savoir combien de personnes il peut arrêter pour les renvoyer.

Mais le président de la N-VA et bourgmestre d’Anvers ne s’arrête pas là. « Vous pouvez rire, mais c’est vraiment comme ça ! Alors, vous continuez jusqu’à ce que la prison soit remplie. Et de préférence, les nationalités prévues pour Air Francken. Si tu peux remplir l’avion, ce serait fou de ne pas le faire ! »

La suite ici : Des « razzias » organisées à Anvers en fonction des nationalités pour « Air Francken » ?

22.05.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.