Deux Flamandes en « grève scolaire » contre le réchauffement climatique


grève scolaire

 

 

« Les scientifiques sont d’accord pour dire que nous creusons notre propre tombe si nous n’agissons pas contre le réchauffement climatique », s’alarme Anuna. « Mais cela ne semble pas inciter nos responsables politiques à passer à l’acte. Au contraire.

 


Deux écolières de Mortsel appellent les jeunes Flamands à sécher les cours tous les jeudis en vue de manifester pour le climat à Bruxelles. « Nous en avons marre que les responsables politiques jouent avec notre avenir », résume Anuna De Wever, en dernière année à l’Athénée royal de Mortsel.

Il se trame quelque chose à l’Athénée royal de Mortsel. Jeudi, au moins une vingtaine d’élèves n’assisteront pas aux cours. Inspirés par l’exemple de Greta Thunberg, à Stockholm, les élèves sécheront les cours et, à la place, iront manifester pour le climat à Bruxelles. Et tout comme l’écolière suédoise, ils souhaitent en faire une habitude hebdomadaire. « Nous défilerons du Parlement flamand vers le Parlement fédéral, puis vers le bâtiment Europa », explique Anuna De Wever (aucun lien de parenté avec le bourgmestre d’Anvers), 17 ans, initiatrice du mouvement. « Et nous espérons que tous les écoliers préoccupés par le climat nous rejoindront. »

Anuna et Kyra ont commencé par mobiliser quelques camarades partageant leurs inquiétudes. « Nous avons créé une page Facebook, “Youth for Climate”, et une vidéo appelant d’autres jeunes à nous rejoindre. Nous espérons qu’un maximum d’écoliers relayeront notre appel pour pouvoir exercer une pression suffisante sur les gouvernements à Bruxelles, pour qu’ils écoutent nos revendications en matière de climat, pour qu’ils montrent que l’opinion des jeunes a également de l’importance à leurs yeux »

La suite ici  : Deux Flamandes en « grève scolaire » contre le réchauffement climatique – DaarDaar

9.01.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.