Directive sur le droit d’auteur : Google contre-attaque


directive

 

 

 

 

Adoptée par le Parlement européen le 12 septembre, la directive copyright, voulue par l’Union européenne, a pour objet d’adapter le droit d’auteur à l’ère numérique. Alors que le texte fait actuellement l’objet de discussion tripartite (Parlement, Commission et Conseil) en vue de son adoption par les États membres, Google met tout son poids de lobbyiste dans la balance.

 


Et n’hésite pas à utiliser la menace afin que les articles 11 et 13 du texte soient revus pour protéger ses intérêts. Dans une tribune, la directrice générale de YouTube, plateforme appartenant à Google, dénonce un « texte irréaliste », tandis que le patron de Google News menace de son côté les médias de fermer le site dans toute l’Europe.

La directive copyright reprend dans son article 11 l’idée de conférer aux éditeurs de presse un droit voisin du droit d’auteur, qui leur permettrait théoriquement de réclamer de l’argent aux plateformes fournissant des liens vers leurs contenus. Dans le fameux article 13, elle enjoint YouTube, Facebook et autres hébergeurs de contenus à « prendre des mesures pour assurer le fonctionnement des accords conclus avec les titulaires de droits pour l’utilisation de leurs œuvres ». Une porte ouverte à la mise en place d’une forme de censure automatisée pour certains défenseurs des libertés numériques, rejoints pour l’occasion dans leur combat par l’armada de lobbyistes des plateformes. Parmi lesquels l’empire Google, qui mène sa contre-attaque sur plusieurs fronts.

La suite ici : Directive sur le droit d’auteur : Google contre-attaque

28.11.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.