Domestiquer les géants du numérique






L’ouverture, le 9 septembre, aux Etats-Unis, d’une enquête antitrust contre Google montre que la justice américaine a enfin décidé, sous la pression de l’opinion publique, de questionner les monopoles des GAFA




L’ouverture, le 9 septembre, d’une enquête antitrust contre Google par les procureurs de 48 Etats fédérés ainsi que ceux de Washington DC et de Porto Rico, n’est que la première étape d’un processus qui s’annonce tout aussi fastidieux et difficile. Mais, sans préjuger du résultat, cette démarche bipartisane montre que l’état d’esprit vis-à-vis des géants de l’économie numérique a définitivement changé outre-Atlantique.

Trois jours auparavant, une offensive similaire était lancée contre Facebook. Après plusieurs décennies de laisser-faire, qui ont permis aux Etats-Unis d’acquérir une suprématie mondiale dans l’Internet – à l’exception de la Chine –, la justice américaine, sous la pression grandissante de l’opinion publique, a enfin décidé de questionner cette concentration, qui perturbe le bon fonctionnement de l’économie et de la démocratie. « Nous avons des preuves que les pratiques de Google ont pu diminuer le choix des consommateurs, étouffé l’innovation, violé la vie privée des utilisateurs et lui ont permis de contrôler le flux et la diffusion des informations en ligne », accuse Ken Paxton, le procureur du Texas, qui mène la procédure.

La suite ici  : Domestiquer les géants du numérique

15.09.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.