Donald Trump l’emportera-t-il une seconde fois ?






Si l’on regarde, presque trois ans après son élection, ce que sont devenues les promesses que Donald Trump avait formulées pendant la campagne, on se rend compte qu’une petite partie d’entre elles seulement ont été tenues : le marais n’a pas été asséché (j’irais même jusqu’à dire que c’est plus marécageux que jamais…), Hillary Clinton n’a pas été enfermée, le mur n’a pas été construit et les Etats-Unis font toujours partie de l’économie mondiale  Par conséquent, il semble que les messages de la campagne 2020 de Donald Trump soient en grande partie similaires à ceux de sa campagne de 2016 



Après le coup d’envoi des primaires américaines, tous les regards sont rivés sur le Parti démocrate et sur les potentiels candidats susceptibles de battre le président actuel. Pourtant, malgré toutes les allégations dont il fait l’objet et un langage plus sulfureux que jamais, Donald Trump semble avoir de bonnes chances de s’assurer un second mandat à la Maison-Blanche. Comment le paysage politique a-t-il évolué par rapport à la campagne de 2016 ? Que peut-on attendre des primaires de 2020 ? Meghan Milloy, Fellow à la Robert Bosch Stiftung, répond à nos questions.

Dans quelle mesure les arguments du président Trump pour les élections de 2020 diffèrent-ils de ceux avancés par le candidat Trump en 2016 ?

À l’époque, après les primaires, une grande partie de la campagne de Donald Trump s’est structurée autour de l’opposition à Hillary Clinton (« anti-Hillary ») ou, plus généralement, l’opposition au système, à l’establishment. Ses appels pour « assécher le marais » de Washington (« draining the swamp ») et pour « enfermer » Hillary Clinton (« locking her up ») étaient des thèmes partagés lors des rassemblements et des grands rendez-vous de la campagne. Cette rhétorique  n’était d’ailleurs pas nouvelle dans la vie politique américaine. Malgré des victoires continues pour l’ancienne garde, les sondages ne cessent de dépeindre un sentiment anti-Washington ou un sentiment d’opposition à l’élite politique parmi les électeurs, ce à travers le pays. Donald Trump n’y est pas étranger : il a directement joué ce jeu.

La suite ici : Donald Trump l’emportera-t-il une seconde fois ?

2.08.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.